Archives de Catégorie: général

Des torchons et des serviettes…

Un article rapide inspiré par une anecdote récente…

les-torchons-et-serviettes-qui-sc3a8chent.jpgNous étions à Puigcerdà avec ma collègue d’anglais qui, toute Catalane qu’elle est, a pris l’habitude de me parler dans la langue de Shakespeare – pour mon plus grand bien et sa plus noble bénévolence (et totale abnégation auditive…!). En fait, on « switche« * plutôt et on mélange de l’anglais, du catalan et ce qui nous passe par la tête. Nous venions de nous garer et nous étions dirigées vers les ascenseurs – à peu près en même temps qu’une autre femme. Celui que nous avions appelé est arrivé avant et j´ai alors fait un geste et retenu la porte, pensant que la femme allait monter avec nous. Mais non. Détournant le regard, elle attendait sagement « son » ascenseur et ne semblait pas vouloir daigner partager cet espace étroit avec deux inconnues qui parlaient un mélange bizarre de langues…Incapable de trouver l’expression en anglais ou même en catalan, j´ai donc regardé ma collègue et en rigolant lui ai dit en français « Ah je vois…on ne mélange pas les torchons et les serviettes ». Cette expression l’a fait tellement rire qu’elle me la redit presque à chaque fois maintenant quand on reprend ce fameux ascenseur « les torchons avec les serviettes, ah ah… » ! (c’est ça qui est bien aussi avec les expressions imagées, c’est qu’elles donnent le sourire !).

torchon-serviette

Alors, petite explication sur cette expression, telle que je l’ai donnée à ma collègue-co-voiturienne et co-linguiste ce jour-là : les serviettes sont ces carrés de tissus, jolis et parfois brodés (dans les bonnes familles) que l’on utilise à table pour s’essuyer délicatement la bouche après avoir bu ou mangé. Les torchons, par contre, sont ces vulgaires morceaux de tissus qui servent à essuyer les plats et couverts après avoir fait la vaisselle…Donc confondre torchon et serviette est évidemment une faute de goût et il ne vient à l’esprit de personne de mélanger le grossier avec le distingué…Apparemment l’expression viendrait du fait que les nobles utilisaient des serviettes  de table tandis que leurs domestiques se contentaient des torchons (pour la même fonction, aux repas). Donc quand vous dites « il ne faut pas mélanger les torchons et les serviettes », cela revient à dire « on ne doit pas mélanger les classes sociales »…Notre snobeuse d’ascenseur se sentait serviette et nous prenait pour des torchons, en somme !

Ma collègue a vraiment beaucoup aimé cette expression. Je ne sais plus si on avait finalement trouvé un équivalent en catalan ou anglais, si vous la savez n´hésitez pas à la mettre en commentaire !

petits-cochons-via-wallstock-frJ’en ai profité pour lui expliquer aussi l’autre expression qui m’est venue à l’esprit en même temps « On n’a pas gardé les cochons ensemble » que j´avais expliquée dans cet autre post. Eps ! Pas tant de familiarité, on ne se connaît pas, on ne va pas monter dans le même ascenseur…À propos de cochons, je viens de tomber sur cet excellent quizz si vous voulez tester vos connaissances sur les expressions imagées avec le mot « cochon ».

En fait cette situation un peu cocasse m’avait aussi rappelé un voyage en Russie où j’avais remarqué que les gens ne retenaient pas la porte pour la personne arrivant juste derrière eux et où on m’avait aussi fait ce coup de l’ascenseur dans l’immeuble moscovite où habitait l’amie chez qui je séjournais : j’avais retenu l’ascenseur pour une personne que j’avais entendue arriver mais celle-ci avait préféré appeler le « sien » et ignorer mon geste. Quelle froideur !

Finalement notre « serviette » à Puigcerdà était peut-être russe et il se peut qu’il y ait une dimension culturelle qui nous échappe…car en tout cas c’est la seule et unique fois jusqu´à présent que cela nous arrive…

Expression bonus :

  • switcher : le verbe francisé vient de l’anglais « to switch » et du jargon informatique puisqu’ initialement il s’agissait de passer d’un système opératoire à un autre. Couramment maintenant cela signifie simplement passer d’une chose à une autre et ici d’une langue à l’autre. Je me demande si les Québécois, si peu enclins aux anglicismes, ont inventé un autre terme…

Poster un commentaire

Classé dans général

Faire grise mine et rire jaune

Je commence à avoir envie de terminer mon cycle de couleurs et aujourd’hui j´en lancerai deux d´un coup sur la toile pour conclure : le jaune et le gris.

Avant d´oublier, je tiens à passer une information – en particulier aux lectrices et lecteurs catalans – car elle m´a bien fait plaisir lorsque je l´ai apprise lors d´une récente formation : le concours des Mots passants organisé chaque année par l´Université Autonome de Barcelone a pour thème et contrainte d´utiliser des adjectifs et expressions liées…aux couleurs ! Donc, voilà, je crois que si vous avez suivi les derniers posts, vous avez un petit coup de pouce pour les utiliser à bon escient dans vos créations…:-) Je vous laisse ici le lien vers les bases du concours : concours Mots passants

faire-grise-mine-TV5

faire grise mine sur TV5monde

Je crois que j´ai expliqué à peu près toutes les expressions qui entrent dans ce concours et il manque juste « faire grise mine » , par laquelle je vais commencer donc. Revenons d´abord aux bases : avoir bonne mine ou mauvaise mine c´est la première impression que vous donnez sur votre forme – physique ou psychique, si vous êtes en bonne santé. « Oh tu as bonne mine dis-moi ! », pour quelqu´un que vous voyez arriver souriant, le teint hâlé et qui semble « péter la forme » (=aller très bien, dans le registre familier). Par opposition, « tu as mauvaise mine«  ou « tu as une petite mine en ce moment » signifie que la personne n´est pas très en forme, a l´air faible, un peu déprimée, pas en très bonne santé, quoi ! Et c´est là qu’arrive notre « tu fais grise mine » puisqu’on peut bien imaginer que lorsqu’on vire au gris, ce n´est pas bon signe. La mine désignerait plus ou moins le visage – ou l´aspect que l´on a en général. Faire grise mine à quelqu´un, c´est aussi accueillir ou traiter quelqu´un avec froideur. Cela veut dire que la personne est de mauvaise humeur, maussade. Pas dans un bon jour en somme…

Alors la personne faisant grise mine pourrait facilement aller se griser = s´enivrer ! Cependant l´expression est plutôt au sens figuré, s´enivrer « psychologiquement », ce qui a l´avantage d´éviter la gueule de bois le lendemain. Je me souviens d´une jeune femme, quand j´étais enfant, qui expliquait à mes parents que le ski alpin, c´était « grisant » et moi je ne comprenais pas ce qu´elle voulait dire, avec tout ce que je voyais autour de moi blanc comme neige ! Maintenant je sais qu´elle voulait parler de la sensation vertigineuse et enivrante de glisser sur les pistes…

matière-grisePour les intellectuels, cela peut être grisant aussi d´utiliser sa matière grise = son cerveau, avec toutes ses neurones dedans en train de danser la polka ! Par ailleurs, être une éminence grise, désigne un conseiller secret qui influence les décisions prises par un homme de pouvoir.

matière-grise-humour

matière grise par Pinotte

la-nuit-chat-grisEnfin, on a l´expression « La nuit tous les chats sont gris » signifiant que dans l´obscurité on peut facilement confondre et mélanger les objets, personnes ou animaux et que toute différence ou singularité est annulée. Ce qui résulte d´un phénomène explicable scientifiquement (la réaction de notre rétine dans la pénombre) conduit à ce phénomène de confusion générale où tout peut être dissimulé.

nuit-chat_gris-didier-leveille

dessin-Didier-Leveille

Passons au jaune : l´expression la plus courante sans doute serait « rire jaune » : quand on rit jaune, c´est qu´on est mal à l´aise, qu´on se force à rire et à faire comme si on trouvait ça drôle mais qu´intérieurement on éprouvait de la colère, du dépit ou qu´on se sentait vexés. C´est donc un rire hypocrite. Souvent on attribue de façon erronée cette expressionrire-jaune au « rire asiatique » – et pour avoir vécu un an en Chine, je peux en effet attester que les Chinois vous disent souvent non avec un large sourire et en riant, si bien qu´on ne sait pas toujours sur quel pied danser – mais en réalité  ce jaune-là viendrait de la bile, qui, lorsqu’on est de mauvaise humeur ou contrarié, remonte au visage et le teinte de cette couleur. rire-jaune-emoticonLe rouge trahit nos émotions tandis que le jaune tente de les dissimuler. Ce qui, par contre, revient réellement aux asiatiques c´est le « péril jaune », expression de la fin du XIXème siècle traduisant la peur que les peuples d´Asie surpassent les Blancs et gouvernent le monde.

Le jaune est alors souvent la couleur de la fausseté, de la trahison, voire du déshonneur conjugal, il est notamment couramment mis en relation avec l´adultère. N´offrez jamais de roses jaunes à une femme, c’est une offense ! Le jaune est la couleur des cocus. jaune-cocuUn mari « peint en jaune » est trompé par sa femme. On peut d´ailleurs aussi trouver l´expression être jaune de jalousie, moins courant pourtant qu´être vert de jalousie. Qui comporte le risque de « franchir la ligne jaune » (=aller trop loin) et de casser toute la fine porcelaine héritée de la vieille grande-tante en faisant une scène de ménage à l’italienne. Cette ligne jaune est francophone, et dans le monde de la diplomatie on se plie facilement à la « ligne rouge » internationale.

franchir-ligne-jaune

TV5monde

Conclusion : le gris et le jaune, ça va assez bien ensemble mais ce ne sont pas des couleurs de très bon augure sur notre palette de peinture ! Si, en plus, vous vous mettez à fumer du gris (=tabac ordinaire, souvent celui qui est à rouler) et vous servez un « petit jaune » (=pastis) pour vous consoler de toutes ces mésaventures et humeurs maussades, vous en perdrez jusqu’à votre santé ! Non, résolument, autant se mettre au vert et voir la vie en rose...

Sur ce et en achevant donc ce cycle d’expressions colorées (bien qu’il y en ait encore bien d’autres !), bonne chance à tous ceux qui se lanceront dans le concours des Mots passants ! Je vous laisse aussi cette jolie planche d’images réalisée par des enfants d’une école primaire en France (Le Cheylas) où les élèves ont illustré plusieurs des expressions figées que nous avons expliquées ces derniers mois. Une bonne façon aussi de les retenir 😉

grise-mine-rire-jaune-planche-enfants-école-Grenoble

Poster un commentaire

Classé dans expressions avec les couleurs, Expressions imagées, général

J´ai vu rouge…

Cet article aurait dû être écrit à Noël, quand le rouge et le vert sont les couleurs prédominantes de ces fêtes, mais voilà, entre les vacances, les cadeaux, les festivités, les corrections (ça faut aussi l´écrire, pour faire bien …;-) ), les voyages etc etc, je n´ai pas vraiment eu le temps de mettre à jour cette page.

Première conséquence de ces fêtes pour le commun des mortels :

  • Être-dans-le-rouge être dans le rouge : cette expression signifie que votre compte en banque est mal en point et tombe du côté négatif. Avec tous ces cadeaux, ces chocolats, ces départs etc, que voulez-vous ! Vous n´avez plus un sou, quoi ! Non, pire, vous avez des dettes…Même en essayant d´être anti-conso, difficile de s´enrichir pendant cette période. C´est plutôt l´alerte rouge !alerte-rouge

 

être-dans-le-rouge-2

BD de Mady

  • N´en profitez pas pour aller vous soûler au gros rouge (du vin rouge de basse qualité), les choses vont s´arranger et on est au mois de janvier, époque des bonnes résolutions. Alcool bas de gamme et dettes n´ont jamais fait bon ménage (=aller bien ensemble) pour voir la vie du bon côté (je suis lancée, expressions sur expressions…).
gros-rouge

Livre de Philippe Quesnot

 

 

  • Bref, conséquence de la conséquence : voir rouge = être soudainement fâché et se mettre en colère.
    voir-rouge-Sophie-Martel-Christine-Battuz

    Livre de Sophie Martel et Christine Battuz

    Oui car, quand en plus de cet état financier délicat et alors que vous n´avez pas bu une seule goutte de gros rouge, on vous arrête et vous dit que vous ne pouvez pas conduire avec un permis français sur le territoire espagnol après tant de temps sans qu´on ne vous ait à aucun moment averti de cette loi (votre permis écrit en toutes lettres « communauté européenne » comme sur le permis de circulation) et qu´on vous colle une belle amende (« prune » souvenez-vous) il y a de quoi voir rouge…car vous êtes de plus en plus dans le rouge…vous me suivez ? Conséquences sur conséquences, ça revient au cercle vicieux !

     

     

  • Et on en arrive à l´association du rouge à divers sentiments : premièrement, la colère donc. Logique alors que dans le film Vice-Versa le personnage incarnant la colère soit …rouge de colère. Cela va de soi.
  • Mais on peut aussi être rouge de honte. Quand on rougit, c´est d´ailleurs parce qu´on est mal à l´aise, timide, gêné…et dans ce cas on devient rapidement rouge comme une tomate.

rouge-comme-tomate

  • Par contre, si vous êtes rouge comme une écrevisse c´est plutôt que vous avez pris un coup de soleil ! Ou que vous êtes anglais ou allemand, à la peau bien pâle en général (« blanc comme un cachet d´aspirine » quoi !) et que vous êtes restés bronzer trop longtemps sur les plages bondées de Benidorm et que l´effet escompté a tourné au rouge écrevisse. Bon d´accord, les Bretonnes aussi blanches comme des cachets d’aspirine…mais elles ne bronzent pas sur les plages et encore moins à Benidorm 😉

rouge-écrevisse

  • Mais le rouge dans les émotions c´est aussi évidemment le rouge passion. La pomme vermeille tentatrice…et on en arrive à l´expression rougir de plaisir…que je ne vais pas développer ici, j´ai peut-être des lecteurs mineurs qui sait ! Je vous laisse de belles images à contempler, et sur cette pub – ah, enfin un homme qui se déshabille sur une pub ! – vous pouvez apprécier le jeu de mot entre « rougir » et « rugir »…mais la morale m´interdit toute explication plus poussée. Ceci dit, je précise que vous pouvez aussi simplement rougir de plaisir quand on vous dit quelque chose de gentil, un compliment inattendu etc.

 

Enfin, vous l´aurez compris, le rouge appartient aux sentiments intenses, offrir des roses rouges est d´ailleurs toute une déclaration d´amour !

  • Sur ce je vous laisse car je ne voudrais pas être la lanterne rouge…(=être le/la dernier/dernière) et le devoir m´appelle !
lanterne-rouge-Lokom

dessin de Lokom

 

6 Commentaires

Classé dans général

Voyage En France

Salut les amis,

Lundi prochain je pars en France avec la prof de français et les élèves de l’institut où j’enseigne! Je suis très content!

On visitera Carcasonne, Toulouse et Albi. On effectue un voyage linguistique et on a préparé ces dialogues afin que les élèves puissent s’entrainer.

http://www.glogster.com/glog/6llot89c2u44860tma2coa0

 

À bientôt,

Ivan

2 Commentaires

Classé dans général