Grippe-sou ou panier percé ?

Voilà, Noël est passé, les fêtes, l´abondance, le trop-plein, les cadeaux mais aussi les retrouvailles, la bonne chère, l´amour, l´amitié…

Ma question du jour (auquel vous n´êtes pas tenu de répondre publiquement…), c´est : côté consommation, vous êtes plutôt grippe-sou ou panier percé ?

Oui, je sais, il faut éclairer votre lanterne et éclaircir ces expressions (ce qui est heureusement est l´objectif de ce post):

– Pour le « grippe-sou », pensez à L´Avare de Molière : le titre même de la pièce vous en donne le synonyme. Le protagoniste, Harpagon est ce type d´homme « près de ses sous », dont on dirait aujourd´hui qu´il est « radin » ou « rapiat » en langage familier et pour qui « un sou est un sou ». Ce qui ne veut pas dire pour autant qu´il soit fauché ou à court d´argent (= qui n´a plus ou peu d´argent), non. Souvent, les radins sont riches, pensez à l´oncle Pic´sou. Le mot vient de « gripper » (attraper, saisir ou voler quelque chose) et « argent », car la première expression était « grippe-argent » qu´on n´utilise plus. Le grippe-sou aime bien accumuler des petits gains sordides. En tout cas, pour les grippe-sous, Noël et les cadeaux représentent un véritable enfer !

dessin-sur-le-blog-d´Adelaïde-de-Clermont-Tonnerre

dessin-sur-le-blog-d´Adelaïde-de-Clermont-Tonnerre

prospecteur

– Pour le panier percé, je ne sais pas de quel personnage célèbre m´inspirer, à moins que vous connaissiez ma belle-mère (mais j´en doute…). Là vous l´aurez compris, c´est le contraire: une personne qui dépense sans compter et dont l´argent lui file entre les doigts. Quelqu´un qui fait chauffer la carte bleue ! Et en période de fêtes, ça peut être ravageur…de quoi se retrouver en début d´année à découvert, sans un rond sur son compte ! (=retour à la case « fauché », « sans le sou », expliqué avant). Mais, au moins, à Noël, la personne victime de cette tendance (dont on dit alors « Untel ou Unetelle est un vrai panier percé ») aura été généreuse pour tout le monde et n´aura pas été « chiche » comme ce vieil oncle célibataire endurci qui n´offre plus que des cailloux rapportés de ses voyages aux petits de la famille (personnellement, je trouve ça très bien…!)

panier-perce

dessin-sur-Linguapop

dessin-sur-Linguapop

Ici en Espagne on dit « tirar la casa por la ventana », en français ce n´est pas la maison que l´on jette mais seulement l´argent : Arrête de jeter ton argent par les fenêtres, c´est (encore) la crise !

Voilà pour votre panier d´expressions du jour (pas percé j´espère). Et puis au fait…j´oubliais mais c´est de circonstance :

Bonne année à tous 🙂 !

Advertisements

2 Commentaires

Classé dans Expressions familières, Expressions imagées

2 réponses à “Grippe-sou ou panier percé ?

  1. Pingback: Grippe-sou ou panier percé ? | French le...

  2. Pingback: Grippe-sou ou panier percé ? | TICE et l...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s