Votre cadavre est exquis !

affiche du collectif Rhubarbus

affiche du collectif Rhubarbus

Le voici le voilà, votre cadavre exquis, enfin sur la toile après avoir subi les méandres informatiques, les embouteillages de mails et les fameuses pannes de « la page blanche » ! Pour ceux qui se demanderaient encore « mais qu´est-ce que c´est que ça ? », reportez-vous au jeu lancé il y a des plombes déjà (= très longtemps !) dans l´article « À vos plumes ». Pour tous les autres : vous ne comprenez rien ? Vous vous dites : mais ce texte n´a ni queue ni tête ! (=aucun sens). C´est normal ! Ça veut dire que c´est réussi, c´est ultra surréaliste et oulipien à souhait !!!

Encore merci aux participants qui ont tous joué le jeu de la contrainte avec l´expression à placer. Je les cite : 1ère phrase imposée (moi) et ensuite le texte a été tissé par Ivan, Meritxell, Anna, Mireia, Pepi, Eulalia, Susana, Beatriu, Salva, et finalement Olga par procuration !

 Sans plus attendre, votre oeuvre collective :

“Lorsque Maïa et Léopold se sont rencontrés pour la première fois, Maïa s´était levée du pied gauche. Léopold, lui, avait comme d´habitude la tête dans les nuages

Maïa était laide comme un singe, Leopold l’était comme un pou. En ce temps-là, tout le monde leur disait « chaque torchon trouve sa guenille« .

Mais Maia pensait encore à la veille, au moment où son ancien copain avait coupé les ponts avec elle. Elle avait décidé de ne plus y penser. Pourtant, elle ne pouvait s’empêcher de se mettre martel en tête…

Mais elle savait que l’argent ne faisait pas le bonheur…  même si Léopold savait mener sa barque, « il pouvait bien l’acheter car tout vient à point à qui sait attendre! » pensait Pierre chaque matin quand il la voyait dans le Café Emma en lisant le journal et en prenant un café chaud. Quand est-ce qu’il sera capable de surmonter sa timidité? Il n’oserait jamais lui dire, pourtant il se consolait en réfléchissant que « L’amour fait passer le temps, et le temps fait passer l’amour« .

Pourtant, la couturière aux yeux bleus n’eût pas attendre longtemps afin de rencontrer quelqu’un d’autre puisque une belle fille et méchante robe trouvent toujours qui l’accroche.

Elle marchait avec l’air hautain, elle se sentait très bien, elle pensait qu’elle avait été superbe, mais elle ne devrait pas oublier que faire attention n’empêche pas le malheur d’arriver…Énervée par Leopold, Maia se recula et monta sur ses grands chevaux.

Elle pouvait pas croire qu’il venait de mettre tellement les pieds dans le plat!

Eh bien si ! Toute leur histoire se baserait désormais sur ce premier malentendu. Ils avaient du pain sur la planche pour redresser la situation ! Il nous faudra d´ailleurs du temps pour comprendre ce qui s´est passé entre eux deux, et les autres…Mais croyez-moi bien, depuis leur première rencontre, beaucoup d´eau a coulé sous les ponts… »

Magnifique, non ?

Des réactions ? Besoin d´éclaircir une ou deux expressions ou proverbes inconnus ? Laissez vos commentaires ! (je préviens : cela ne vous aidera pas forcèment à mieux saisir le sens « global » du texte…mais au moins vous aurez enrichi votre panier d´expressions 😉 ! )

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Expressions imagées, Jeu, Proverbes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s