Beurk !

Beurk beurk et beurk, c´est l´onomatopée que je ne peux m´empêcher de vous livrer après avoir pris connaissance des 18,5% de votes pour l´extrême droite en France lors du premier tour hier.

dessin de Deloire

dessin de Deloire

Berk-sur-mer est une ville du nord de la France (dans le Pas-de-Calais) dans le parc naturel du Marquenterre près de la Baie de Somme (pas si beurk que ça en fait !). Je reprends ce dessin de Deloire pour le détourner vers mon sentiment post-électoral : Beurk sur Marine !

Malgré ce résultat affligeant qui fout un coup au moral (= déprime), on peut néanmoins saluer les 80 % de participation des électeurs.

Et puis pour changer de sujet, une devinette aux lecteurs : savez-vous par quel mot (et image) les bloggeurs atterissent par hasard sur francofiLs ??? Allez je vous laisse chercher et vous souhaite une très belle Sant Jordi, pleine de roses rouges et de beaux livres !

 

Publicités

5 Commentaires

Classé dans Expressions familières, onomatopée

5 réponses à “Beurk !

  1. « Affligée », je suis aussi. A plus forte raison maintenant que j’ai pris la peine (oui, c’en était une) d’écouter un de ses discours. Les mots me manquent pour exprimer ma consternation !

    • Je suis d´accord avec toi Marie, ça dépasse l´entendement : ce qu´elle peut proférer et le fait qu´il y ait tant de personnes qui y adhèrent (car personnellement je crois de moins en moins que ce soit seulement un vote protestataire…). Pfff…dur à avaler !

      • Merci : tu as réussi à formuler exactement ce que je ressens ! Comment autant de gens peuvent adhérer à un discours aussi simpliste ? Un discours qui, à mon sens, flatte leurs plus bas instincts xénophobes ? Franchement, bâtir un programme politique autour de la viande halal et des horaires des piscines municipales… C’est à croire qu’il n’y a pas de problèmes plus importants à aborder, en France ! Pouah…

  2. soupedemiso

    Mais c’est partout l’Europe. Il y a qui ne suporte pas l’idée d’un monde qui change si vite et qui ne se rassemble pas à celui de son enfance. Au lieu de croire que ça pourrait être mieux, de contribuer à ámeliorer les choses, ils se retranchent dans l’hostilité.

    • Tout-à-fait…L´Europe est tellement en mal de repères et malmenée au niveau économique qu´elle essaie de se réinventer un passé glorieux (alors qu´il est sanglant) et des valeurs (alors qu´elles ne peuvent être que changeantes et évolutives). Quand les choses vont mal, il faut toujours trouver un bouc émissaire et c´est facile de se réfugier dans un sentiment communautariste hermétique et fermé. Ce qui m´attriste c´est de voir comment on oublie l´histoire et tout ce qu´on doit aussi à ces gens qui ont tout quitté pour venir reconstruire le pays après la guerre. Encore une fois, la crise a bon dos pour permettre toutes les hostilités. C´est affligeant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s