Paroles paroles paroles…

J-1 avant le premier tour des élections françaises. Je passe en revue* les programmes des candidats et relève – réflexe « francofiL » oblige ! – les expressions rigolotes et le ton général des discours de chacun.caricature Mazboudi

L´un, dont je n´ai toujours pas compris l´orientation politique, nous invite à nous « retrousser les manches » = à travailler, en somme. À croire donc que, selon lui, les Français glandent*.  Il propose également de se libérer des voyous (=petits ou grands délinquants). Soit. Je passe.

Jean-Luc Mélenchon, sur fond rouge, nous propose de tenir tête aux banques (=affronter, résister, protester) et de ne pas « nous laisser tondre » : l´expression semble être un raccourci de « ne pas se laisser tondre la laine sur le dos » (initialement on utilisait le verbe « manger » et non « tondre ») = ne pas se laisser exploiter sans se défendre. Mélenchon oscille entre la 4ème et la 3ème place dans les sondages.

Un autre parle d´apocalypse et menace d´aller « droit dans le mur » si on continue comme ça : d´aller à la catastrophe…Il exige un monde sans la City ni Wall Street et mêle différentes tendances, toutes assez obscures. La candidate des Verts, Eva Joly, ne souhaite laisser personne « sur le bord de la route » (=abandonné, livré à soi-même) et je souligne au passage qu´elle est la seule à avoir imprimé son programme sur du papier recyclé (alors que d´autres parlent aussi de leurs projets écolos). La candidate communiste Nathalie Arthaud note que la vie n´a jamais été rose pour les travailleurs, de plus en plus exploités par l´Etat, endetté jusqu´au cou (= extrêmement endetté) à cause du soutien aux banques et aux grandes entreprises.

caricature Rodho

Bref dans l´ensemble, se dégage de tous ces programmes, un gros ras-le-bol général des effets de la  mondialisation : crise, austérité, déséquilibres de plus en plus flagrants entre les riches et les pauvres. Les « gros partis », eux, n´utilisent que du langage standard-formel, pas une seule expression qui égaie leur discours, c´est assez ennuyeux du coup. Ils oublient aussi que le futur simple est un temps à valeur relativement plus hypothétique que le futur proche, ce qui n´échappe malheureusement pas à la candidate d´extrême-droite qui l´emploie sans vergogne et débite ses appels à la haine raciale et au retour à l´obscurantisme.

Terminons par le plus insolite et saugrenu, « l´ouvrier candidat » anti-capitaliste Philippe Poutou, dont la photo dénote d´emblée puisqu´il apparaît avec une barbe de 3 jours. En tant que « fils du peuple » s´adressant à ses compatriotes « fils du peuple » (« À la différence des professionnels de la politique, je suis l´un d´entre vous »), il décide donc de parler franc et d´user allégremment du registre familier. On a l´impression d´être accoudé au bar avec lui, une bière à la main. Petit aperçu avec la fin de sa lettre : « Il y a urgence à dégager Sarkozy et toute sa bande. Mais sans faire confiance à François Hollande qui ne propose rien d´autre qu´une politique d´austérité, en changeant l´emballage*, suivant ainsi l´exemple des socialistes grecs et espagnols ».

Bref, avec tous ces discours et toutes ces bonnes paroles, moi je ne sais plus qui je vais mettre dans l´enveloppe demain…

Premières élections françaises en 1848 - dessin Charles Vernier pour Charivari

Premières élections françaises en 1848 - dessin Charles Vernier pour Charivari

* passer en revue = examiner, contrôler.

* glander (familier) = ne rien faire.

* dégager = chasser du pouvoir, mettre dehors. « toute sa bande » = ses collègues, ministres, amis, Carla etc.

* changer l´emballage = changer la forme.

* sur le titre « Paroles paroles paroles «  : chanson de Dalida avec Alain Delon lui racontant des sornettes !

P.S : votre « cadavre exquis » est presque terminé…Désolée de l´attente, il y a eu embouteillage dans la chaîne de messages autour des vacances de Pâques et ça a tout freiné. Mais il ne manque plus que la dernière phrase alors patience…suspense suspense !

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Expressions, Expressions familières, Expressions imagées, registres de langue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s