Deux autres amis peu fiables…

Crets-de-Champel, Genève, photo sur le blog du chat hong-kongais Kojak !Pendant que vous continuez à tisser votre texte (j´ai sous-estimé les besoins logistiques en comptant 2 semaines, ça sera plutôt 3 ou 4, qu´importe ! Vous savez bien que  Tout vient à point à qui sait attendre*, n´est-ce-pas ?), bref pendant ce temps-là, je vais vous parler de deux autres faux-amis que l´on rencontre souvent chez les locuteurs hispanophones : espérer et communiquer.

Espérer : « Espère moi !» ou « j´espère le bus ! » sont des phrases grammaticalement correctes, dotées d´une pointe de poésie mais qui sont surprenantes en français. En réalité, dans un usage plus ancien du français, « espérer » pouvait effectivement avoir le sens « d´attente ». Mais à présent il est plus directement lié à l´espoir , au fait de compter sur la réalisation d´un fait ou d´un événement (positif et favorable) que l´on souhaite.  « J´espère que j´aurai ce poste », « J´espère que tu pourras venir à ma fête » etc. Dans les contextes cités précédemment, il faudrait donc dire « Attends moi ! » ou « j´attends le bus ».

Il attend le bus….et espère que sa fiancée en descendra pour le rejoindre !

Ben

 Communiquer : XXIème siècle, ère de la société de l´information et de la communication… Le verbe « communiquer » existe bel et bien et décrit une réalité fort présente : on communique par téléphone, via internet, réseaux sociaux, mails…voire télépathie pour les plus ésotériques ! Il y a même dans les entreprises et les sphères politiques des « chargés de com » : entendez de communication. Il y a des écoles de commerce et des écoles de com (communication toujours : vous voyez on abrège et comme ça, ça ressemble à une adresse internet www.*=$#€&.com ! ) Donc où est le problème ? Le dérapage vient quand vous parlez des villes. Ex : Granollers est une ville très bien communiquée : il y a des bus, des trains etc. Non, dans ce cas ça ne marche pas. Imaginez le dialogue : « Allô Granollers ? ici Barcelone.  Je vous envoie un train à 9h48 et un bus à 10h23, ça vous convient ? Bon, il faudra annoncer des retards car aujourd´hui y´a grève mais ne vous inquiétez pas vous resterez bien communiqués ». Non ! non non non, c´est très joli mais ça ne se dit pas du tout. Oubliez donc la communication pour les transports (même s´ils disposent de hauts parleurs et diffusent des messages – en général catastrophiques, ni le bus ni le train ni l´avion n´ont encore de bouche et ne parlent !). ll faudra donc apprendre ce nouveau mot et dire : « Granollers est bien desservie. Il y a un bon réseau de routes, de trains, de bus »…desservir = assurer un service de communication. Le nom, peu usité, serait « la desserte ». À ne pas confondre avec le dessert, attention (oups, je vais semer la confusion avec ce genre de remarque !). Pensez qu´on emploie surtout l´adjectif : un village mal desservi, une ville bien desservie…

pub

espère de tout cœur que cette petite communication vous sera utile ! Remettez ces deux amis ambigus dans leur contexte  et tout se passera bien ; je vous laisse avec une dernière image pour bien fixer le verbe « attendre » 😉

* Tout vient à point à qui sait attendre : proverbe. Il faut être patient et tout arrive au moment opportun !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Faux-amis, Proverbes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s