Chercher des poux…

Excusez-moi de m´inspirer de l´actualité récente de ma fille de 3 ans pour tirer de mon chapeau magique l´expression de la semaine. Mais c´est que lorsque l´on passe au peigne fin*, cheveu après cheveu, tout le cuir chevelu d´une enfant indocile, on a le temps de réfléchir à une expression fort à propos : chercher des poux à quelqu´un… Première question (si mon introduction ne vous a pas encore mis sur la piste) : qu´est-ce qu´un pou ? Parmi toutes les photos que j´ai vues sur la toile et qui m´ont presque fait tourner de l´oeil*, j´ai choisi celle-ci – plus neutre – qui semble issue d´un manuel de biologie et vous donne en plus quelques mots de vocabulaire pour décrire les parties du corps :

Donc vous l´aurez reconnu, le pou est cet affreux insecte parasite qui suce le sang et prend pour siège les cheveux de nos chères têtes blondes (ou brunes, cette expression est fort peu muticulturelle à mon goût, mais bon, passons…). Un grand classique de l´école en tout cas. LE cauchemar des parents. Mais je m´égare, revenons à notre expression :

Chercher des poux à quelqu´un (variante : …dans la tête de quelqu´un) signifie provoquer quelqu´un, lui chercher querelle – souvent pour des « broutilles », des choses sans importance. Notre amie et participante « Soupe de miso »  nous parlait il y a quelques semaines du « fouille-merde ». Parmi ses multiples défauts, le fouille merde commence volontiers par chercher des poux dans la tête des autres…avant de passer au grade supérieur.

Mais le pou s´illustre aussi dans deux autres expressions : être laid comme un pou (il suffit de regarder le dessin, ou pire, de le voir, pour comprendre…) et être fier comme un pou pour parler d´une personne très orgueilleuse. Si vous voulez en savoir plus sur cette dernière expression, rendez-vous ici ! Je vous reparlerai bientôt de ces excellents petits micro-trottoirs de TV5. Dans ce cas, vous comprendrez aussi pourquoi on passe du pou au coq (et non du coq à l´âne*) pour parler des gens très fiers.

Le pari cette semaine pour vous lecteurs francophiles est de trouver une personne (connue ou non) qui réunisse ces trois tares : être laid et fier comme un pou et chercher constamment des poux aux autres ! Personnellement je crois que j´ai déjà ma petite idée, dans le domaine du foot…

Une dernière remarque au passage (même si l´orthographe n´est pas le cheval de bataille* principal de ce blog mais cette petite révision ne fera de mal à personne) : « pou » fait partie des 7 mots en « ou » qui se terminent par « x » au pluriel : bijoux – choux – genoux – hiboux – cailloux – joujoux et… poux ! Le pou a toujours besoin de se faire remarquer et, du reste, n´est guère solitaire. Il se déplace en bandes et se reproduit à une vitesse vertigineuse.

Ça suffit pour cette semaine, non ? Non seulement je ne tiens mon pari de la brièveté mais en plus j´ai bien peur de perdre des lecteurs avec ce genre d´articles…;-)

*** Les expressions en bonus :

passer au peigne fin = examiner, regarder, rechercher avec beaucoup d´attention. Je pense que l´expression est directement inspirée de ce peigne aux dents très fines qu´on doit se procurer pour extraire ces affreux poux (ou les lentes) accrochés aux cheveux.

tourner de l´oeil =s´évanouir, perdre connaissance.

les têtes blondes = expression pour désigner les enfants (occidentaux !).

passer du coq à l´âne = passer d´un sujet à un autre, sans transition.

le cheval de bataille = le sujet de prédilection.

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Expressions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s